Logo Newrest
Logo Newrest
MENU

Newrest Congo a organisé un goûter à l’Orphelinat Cœur Céleste

Newrest Congo a eu le plaisir d’offrir aux 60 enfants de l’Orphelinat Cœur Céleste de Pointe Noire un goûter à l’occasion de leur représentation musicale au restaurant Le comptoir. Merci à Gaelle et Willy, organisateurs de cette soirée grâce à qui nous avons pu participer à ce moment convivial. Newrest Congo accueillera aussi des stagiaires de l’orphelinat dans sa cuisine centrale, afin de les former aux métiers de la restauration et de les accompagner pour leur avenir.

L’Orphelinat Cœur Céleste a été construit sur fonds propres et privés, par une citoyenne congolaise très dynamique, Mme Célestine Bagniakana, assistante de Direction du Groupe Bolloré en République du Congo et ce, suite à son initiative en 1992 quand elle créé l’association HALTE SIDA.

L’histoire de l’Orphelinat Cœur Céleste :
  • 1992 : Madame Célestine Bagniakana fait le triste constat de la forte propagation du SIDA dans le monde entier et particulièrement en Afrique. Soucieuse des catastrophes créées dans les familles, elle décide alors de s’engager dans l’humanitaire en menant une lutte contre cette pandémie.
  • 1994 : Célestine fonde ainsi l’association HALTE SIDA, créée afin de lutter contre la propagation du SIDA après que cette femme engagée ait constaté le nombre croissant de décès rapprochés des couples touchés par le virus et laissant ainsi un nombre incalculable d’orphelins. Sensible à la détresse de ces enfants, Célestine entame alors son combat en prenant en charge des milliers d’orphelins du SIDA. Elle réalise alors des conférences dans les écoles, les entreprises et les places publics afin d’alerter et de sensibiliser les jeunes et les adultes sur les risques de la pandémie.
  • 1997 : l’Afrique fait face à un phénomène nouveau, la forte augmentation de ce qu’on appelle « les orphelins du SIDA ». Des enfants dont les parents sont décédés du fait du VIH et suite à l’absence de traitement. L’engagement de Célestine Bagniakana évolue. Elle décide de prendre en charge pendant plus d’une décennie des centaines d’orphelins chaque année. Elle mobilise son énergie auprès des entreprises privées, des particuliers afin de récolter des fonds permettant de soutenir les enfants dont l’association s’occupait.
  • 2009 : C’est grâce au soutien financier d’entreprises privées, que Célestine Bagniakana lance la construction d’un orphelinat dans la ville de Pointe Noire au Congo. Ce nouveau projet qui lui tient particulièrement à cœur, lui permet ainsi d’offrir une structure pouvant accueillir les enfants les plus démunis.
  • 2014 : l’orphelinat Cœur Céleste ouvre ses portes officiellement. Il devient un lieu de vie pour une quarantaine de jeunes enfants et d’adolescents qui disposent désormais d’un toit pour vivre, s’épanouir et suivre une formation qualifiante pour les plus grands.

POUR PLUS D’INFORMATIONS :

Haut de page